Reims : cet observatoire pour le vote sanction

L’Humanité, jeudi 27 février 2014, Reims
Municipales 2014. Reims (Marne), envoyée spéciale. Reims fait partie de ces villes que le PS craint de perdre, la droite comptant jouer sur l’opportunité d’un vote sanction. La maire, tête d’une liste PS-Verts-PCF-PRG, se dit « sereine ». Période électorale oblige, les affiches de campagne ont inondé les rues de Reims. À un mois des municipales, il y en a une qui recouvre celle de la maire socialiste sortante, Adeline Hazan : l’affiche nationale de l’UMP, « Hollande, l’échec ». « La droite joue uniquement sur le vote sanction », observe l’élue, qui mène la liste PS-Verts-PCF-PRG dans cette ville de 180 000 habitants. Lire l’article complet sur le site

Thème : Overlay par Kaira.