Pas de subvention pour Miko

L’Humanité, dimanche 18 novembr2007 Champagne-Ardenne (Karine Jarry)
HAUTE-MARNE .Les élus communistes soupçonnent la soif de profits de l’entreprise «Je pense que votre nou- veau patron a été em- bauché pour fermer l’usine, ou du moins réduire les effectifs. » Le député et maire UMP, François Cornut-Gen- tille (1), a répondu aux salariés de l’entreprise Miko de Saint- Dizier. Mardi, ils ont appris par leur directeur les 254 sup- pressions d’emploi sur le site. Aujourd’hui, ils ont la certi- tude que ces licenciements ne doivent rien à un marché « très difficile et très concurrentiel », selon leur patron, mais à la soif de profits. À l’annonce des suppressions […] suite sur le site du journal

Thème : Overlay par Kaira.