Les FBMA occupent la mairie de Saint-Dizier

L’Humanité, jeudi 22 février 2017
Métallurgie . Lesouvriers licenciés de la fonderie réclament une prime de licenciement exceptionnelle aux pouvoirs publics. Les salariés licenciés de la Fonderie bragarde de machinisme agricole occupent depuis lundi l’hôtel de ville de Saint-Dizier. Énième péripétie du feuilleton judiciaire qui illustre le déclin industriel local, 45 ouvriers ont été remerciés la semaine dernière. Condition sine qua non posée par le groupe Siffal-Pebeco, repreneur du site. Parmi les licenciés, qui ont « tous plus de cinquante ans », seuls 14 sont éligibles à des mesures d’âge. Les 31 restant demandaient un congé de reconversion de vingt-quatre mois, et une « prime […] suite sur le site du journal

Thème : Overlay par Kaira.