Les commerçants châlonnais peuvent travailler douze dimanches par an

L’Union, 23/12/2018, Châlons-en-Champagne (emploi, Dominique Vatel)
La municipalité a de nouveau autorisé les commerçants à travailler douze dimanches par an, soit le maximum. Mais les retombées de ces dérogations restent floues. (…) « Quels sont les bénéfices de ces ouvertures ? Combien d’embauches ? Quel impact sur les chiffres d’affaires ? », demande le communiste Dominique Vatel. (…) une étude de l’Insee affirme qu’entre 1974 et 2010, le nombre de Français faisant des courses le dimanche a… reculé, passant de 38 à 21 % [….] Lire sur lunion.fr

Thème : Overlay par Kaira.