FBMA : la fonte des aides publiques

L’Humanité, lundi 5 décembre 2005
La fonderie fonctionne en partie grâce aux collectivités publiques, et aurait reçu 3,5 millions d’euros d’aides. Les collectivités veulent en contrôler l’utilisation. « On en a marre de la charité », crient certains ouvriers de la FBMA. Marre de vivre sous perfusion, sans avenir certain. Surtout quand l’argent versé par les collectivités « ne sert pas au maintien de l’emploi ». La Fonderie bragarde de machinisme agricole (FBMA) a été créée en 2002, de la reprise d’un ancien site Valfond, dont l’ancien directeur a repris les rênes, avec l’aide financière des collectivités territoriales. Un coup de pouce conditionné à la réalisation d’investissements environnementaux effectués […] Lire la suite sur le site humanite.fr

Thème : Overlay par Kaira.