Catégorie : Publications

Pour la réouverture d’un distributeur de billets de la Banque Postale à La Villa/Magenta

Pour la réouverture d’un distributeur de billets de la Banque Postale à La Villa/Magenta

Télécharger (PDF, 174KB)

Monsieur le Maire,

LettreOuverteLaPosteLa fermeture de la Poste de la Villa prive la population d’un accès à un service public utile.
Encore aujourd’hui, nombre d’habitants expriment leur incompréhension, voire leur colère face à cette fermeture, face au comportement inacceptable de la direction de la Poste qui est passée en force, et aux élus locaux d’Epernay et de Magenta qui ont laissé faire.
Si les services de l’affranchissement du courrier ont trouvé un palliatif, insatisfaisant, les services bancaires, eux, n’ont trouvé strictement aucune réponse.

C’est pourquoi nous nous faisons les porte-paroles de la population afin de vous demander instamment d’agir pour qu’un distributeur de billets de la Banque postale retrouve place rive droite. Cela correspond à une demande, une nécessité pour les résidents de la Villa, Magenta et d’autres localités qui fréquentaient en nombre ce distributeur.
Nous insistons pour qu’une démarche soit faite et trouve une solution. Les difficultés de circulation liées aux travaux sur le pont de la Marne engendrent en ce moment des problèmes supplémentaires et rendent difficile l’accès à la Poste centrale.
Nous vous rappelons que nous avions recueilli plus de 700 signatures auprès des résidents concernés, sur une pétition qui s’opposait à la fermeture de ce bureau de Poste. Plusieurs dizaines de personnes avaient même manifesté leur mécontentement au moment où la Poste fermait. C’est dire si le sujet reste sensible.

Ce démantèlement intervient alors qu’à Epernay de nombreux services publics ont été rayés de la carte, sans que vous n’interveniez.
Dans un courrier du mois de février, vous nous indiquiez votre souhait d’entamer des démarches avec la commune de Magenta au sujet d’un distributeur automatique. Où en êtes-vous ?

La juste revendication des habitants est à prendre en considération. La qualité et le nombre des services publics conditionnent l’attrait d’un territoire, sa capacité à favoriser l’emploi, à répondre aux besoins des habitants. Comment ne pas voir le lien entre la chute de population qui frappe Epernay et la déstructuration des services publics à l’œuvre depuis des années ? La liste des services à la population sacrifiés ces derniers mois s’allonge : Bibliobus, Piscine découverte, Restaurant scolaire, Poste de la Villa…

Il devient plus que temps de stopper la casse. Le rôle des élus locaux n’est pas d’organiser ces démantèlements, mais au contraire d’agir, d’intervenir pour favoriser le maintien ou la mise en place de services, d’installations accessibles pour toutes et tous.

Les élu-e-s communistes plaident en ce sens. Ils ne manqueront jamais de faire des propositions pour que le bassin d’Epernay retrouve le chemin du dynamisme, de l’emploi, de la réponse aux besoins qui s’expriment.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez recevoir, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations distinguées.

UNIS POUR FAIRE FACE  A LA VIOLENCE ET LA HAINE

UNIS POUR FAIRE FACE A LA VIOLENCE ET LA HAINE

Télécharger (PDF, 810KB)

Il n’y a pas de mots pour nommer les attentats odieux qui ont frappé Paris. La France est endeuillée par la violence. C’est l’effroi. Notre solidarité va vers les familles endeuillées.

En ces moments pénibles nous reviennent ces mots de
Louis Aragon : « Certains jours, j’ai rêvé d’une gomme à effacer l’immondice humaine ».

Après l’émotion bien légitime, il faut réagir en gardant notre capacité de discernement.
La meilleure réponse est de ne rien céder face à ceux qui veulent semer les divisions et la peur.
Ne reculons en rien sur nos valeurs de progrès, de Liberté, d’Égalité et de Fraternité. Un piège est tendu par les commanditaires de ces attentats. Eux veulent nous entraîner dans une logique de surenchère guerrière. Eux veulent l’affrontement, l’absurde « choc des civilisations ». Ne tombons pas dans leur piège ! Ne laissons aucune place aux forces qui voudraient nous faire taire, attiser la haine et instrumentaliser cette tragédie. Nous refusons de confondre les auteurs de cette barbarie avec une religion. Ce sont des entrepreneurs de la violence et de l’obscurantisme, comme l’était Anders Breivik qui a tué 77 personnes en Norvège en 2011 au nom du christianisme et de l’extrême droite.

Sûreté et Liberté

Nous saluons et soutenons l’action des personnels des services publics, des forces de l’ordre, de la santé, des collectivités, de la justice, qui ont démontré une fois encore qu’ils constituent un pilier essentiel de notre République, et qu’il faut leur redonner, à tous, les moyens de mener au mieux leurs missions.

Face à la violence d’attaques multiples, les forces de police, la justice doivent disposer des moyens nécessaires pour réagir avec fermeté et célérité. La sûreté de toutes et de tous doit être une priorité. Mais elle doit être assurée indissociablement de la protection des libertés et des droits fondamentaux qui fondent notre République. Sacrifier une part de liberté serait de fait une victoire pour les terroristes de Daesh.

La protection de toute la population sur notre sol demande avant tout des moyens matériels et humains pour la justice, la police, la sécurité civile, la santé, les services de renseignement et une défense opérationnelle du territoire national. Toutes choses qui, avec l’ensemble des budgets publics, ont été sacrifiées sur l’autel des politiques d’austérité au profit des marchés financiers.

Quelle réponse face à ces entrepreneurs de la violence ?

La stratégie de « guerre contre le terrorisme » chère aux néo-conservateurs ne mène nulle part.
Loin de s’attaquer au problème, elle ne fait que l’amplifier. Chacun sait que le terrorisme intégriste se nourrit des désastres engendrés par les guerres en Irak, en Afghanistan, en Libye, en Syrie… Il faut avoir le courage de dire que ces interventions militaires occidentales – avec l’OTAN – ont favorisé l’émergence de monstres, déstabilisé des régions entières, facilité la prolifération des criminels et des entrepreneurs de la violence. Pourquoi le Qatar, l’Arabie Saoudite, le gouvernement turc ont soutenu, et pour certains soutiennent encore, le camp du pire en toute impunité ?

Il est temps de commencer à s’attaquer aux racines du terrorisme.
Cela n’a jamais été fait. Pourquoi ? Des intérêts sont en jeu. Comment se fait-il que l’État turc réprime le peuple kurde, provoquant près de 2000 morts dans un silence médiatique assourdissant, alors que les organisations kurdes se battent avec succès contre Daesh ? Comment se fait-il que le pétrole des zones contrôlées par Daesh traverse la frontière turque ? L’organisation terroriste dispose de moyens financiers considérables, avec des armements occidentaux modernes pris en Libye ou en Syrie. L’approvisionnement se poursuit. Cela doit cesser. Il faut assécher le terreau sur lequel grandit l’obscurantisme. Le gouvernement de la France doit changer sa politique extérieure, travailler à la résolution des conflits dans le cadre de l’ONU, et hausser le ton vis-à-vis de ceux qui soutiennent, financent et arment les criminels.

Les élections régionales

Dans ce contexte exceptionnel comment vont se tenir les élections régionales de décembre ? Ce scrutin sera le premier rendez-vous national après le 13 novembre, une participation maximum sera un acte de résistance politique et démocratique à la terreur.

Il est indispensable que des mesures exceptionnelles soient prises pour le pluralisme, l’égalité des listes. Les médias peuvent et doivent y jouer un grand rôle. Il s’agira d’exprimer des choix politiques priorisant la justice, la démocratie réelle, le développement des services publics, s’unir contre la loi de l’argent et l’austérité, la misère sociale et culturelle. Autant de préoccupations que portent les candidats de la liste « Nos vies d’abord » conduite par Patrick Peron. Tout ce qui fera société et remettra l’Humain au cœur fera reculer le désespoir comme la violence.

8 octobre, journée de grèves et de mobilisation

8 octobre, journée de grèves et de mobilisation

Les organisations syndicales, étudiantes et lycéennes CGT, FSU, Solidaires, UNEF et UNL appellent unitairement à la grève et à la manifestation le jeudi 8 octobre.

Rassemblement et manifestation
Jeudi 8 octobre 10:00

Maison des Syndicats, place de Verdun à Châlons

Après l’ANI, qui facilite les licenciements, après la loi Macron qui banalise le travail du dimanche et s’attaque aux Prud’hommes, après la loi Rebsamen qui réduit les droits des représentants du personnel dans les entreprises, après la réforme territoriale qui accentue la désertification, menace des milliers d’emplois publics et privés, met en concurrence les régions entre elles, après le pacte de responsabilité qui donne 50 milliards d’euros aux patrons, pris aux services publics, à la sécu, aux hôpitaux, aux retraités, aux fonctionnaires, le gouvernement vient de lancer une nouvelle attaque contre nos droits : la réforme du Code du Travail.

CHALONS_20151008_ManifA6bWeb-753x1024

Comm’info : War on Screen, un outil pour la paix

Comm’info : War on Screen, un outil pour la paix

affiche-war-on-screen-2015-670x300

Télécharger (PDF, 746KB)

Le Parti Communiste Français tient à féliciter les organisateurs, bénévoles et spectateurs pour la réussite de cette 3ème édition du festival de cinéma War On Screen. Ce sont des mois d’intenses travailles qui sont nécessaires pour organiser un évènement d’une telle ampleur. Ce sont des centaines de mails et d’appels téléphoniques riches en enseignements et en initiatives.

Le Parti Communiste se sent concerné par tout ce qui touche la guerre, la paix, le vivre ensemble. En effet, notre parti est né suite à cette affreuse tragédie que fut la Grande Guerre. Luttant pour la paix, contre le fascisme au sein du Front Populaire, il participa en grande partie à l’organisation de la Résistance française durant la Seconde Guerre Mondiale. Il fut également très actif lors des guerres de décolonisation. Œuvrant pour la paix et le désarmement nucléaire, il prône aujourd’hui une autre solution aux conflits que des bombardements destructeurs de vies humaines. Le sang n’amène que le sang.

Un travail de mémoire et de réflexion est donc nécessaire pour consolider le maintien de la paix et la résolution rapide des conflits qui rongent aujourd’hui la planète. War On Screen s’inscrit dignement dans cette lignée. En amenant le spectateur dans les tréfonds de la guerre, en le plongeant dans la psychologie des victimes du chaos, en exposant des films de propagande d’hier et d’aujourd’hui, le festival est un bon outil pour que chaque citoyen réfléchisse en connaissance de cause. Il permet de montrer aux yeux de tous les dangers des discours bellicistes, haineux et/ou agressifs stigmatisant telle ou telle catégorie de la population (ex : l’opposition arabe/Français, ‘boches’/Français, juifs/musulmans, pauvres/riches, noirs/blancs…).

Aujourd’hui, en terre où tant de soldats et de civils sont tombés lors de la bataille de la Marne, nous vous encourageons tous à œuvrer pour la paix ! Merci.

Section de Châlons-en-Champagne du PCF
le 01/10/2015

Fusion Reims/Châlons :  donnons la parole aux citoyens

Fusion Reims/Châlons : donnons la parole aux citoyens

Mme Vautrin et M. Apparu veulent fusionner Châlons et Reims. La raison principale invoquée est d’avoir plus de chance de se faire entendre dans la future grande région ACAL. Alors qu’ils militent pour l’élection de l’Alsacien Philippe Richert à la tête de celle-ci, force est de constater qu’ils ne semblent pas lui faire confiance quant à sa préoccupation des villes marnaises.
Si on accepte cette logique de concurrence entre les différents pôles urbains de la région, on accepte alors qu’il y aura des perdants et des gagnants. Et malheureusement, on aura beau fusionner Reims et Châlons, nous resterons bien en deçà du poids démographique de Strasbourg ou du sillon lorrain.
C’est de coopération, de péréquation et d’égalité entre les territoires dont nous avons besoin. Nous n’aurons pas de meilleure prise en compte des aspirations des habitants et des enjeux de nos territoires en éloignant les lieux de décision des citoyens et en élaborant des mastodontes technocratiques.
Nous ne relèverons pas le défi du développement de nos territoires si l’austérité, via la baisse des dotations, via la suppression des services publics, continue ainsi. Rentrer dans cette logique de fusion, d’hyper-concentration, c’est entrer dans la logique de mise en concurrence des territoires et de l’austérité. C’est accepter la désertification et l’appauvrissement des zones en périphérie de ces grands pôles urbains.
Fusionner Châlons et Reims ne rendra pas les milliers d’emplois supprimés par la RGPP mise en œuvre par Sarkozy-Fillon, par la disparition des bases militaires et par la réforme territoriale de Hollande et Valls. Au contraire, cela accentuera encore plus ce processus.
Ce projet de M. Apparu, Mme Vautrin et de l’État a été élaboré en catimini. Ils comptent l’imposer à toute vitesse, au plus tard le 31 mars prochain.
Mais comment envisager un tel bouleversement sans mener de véritable débat public avec l’ensemble des élus locaux, les forces vives et les citoyens ?
C’est pourquoi, nous demandons un grand débat public ainsi que la consultation de nos concitoyens des territoires concernés par le projet en cours par référendum.https_journal.lavoix.com_lunion_liseuse_crop_cropped.php_filename=144344210356092db794d75
MORY GLOBAL : Caravelle Arcole doit payer !

MORY GLOBAL : Caravelle Arcole doit payer !

CHALONS_20150402_MoryLe tribunal vient d’annoncer la mise en liquidation de Mory Global entrainant le licenciement de 2200 salaries dans toute la France.

Les malversations du groupe financier Caravelle Arcole plongent des milliers de salariés et de familles dans le chômage. Leur colère est légitime car les actionnaires se sont payes sur la ‘”bête” sur le travail des salariés.

Le gouvernement est responsable par son laxisme et sa docilité vis a vis des licenciements financiers.

Caravelle et Arcole, avec 60 millions d’euros dans leurs caisses, doivent payer.

Le PCF restera plus que jamais au côté des salariés de Mory Global pour qu’ils obtiennent satisfaction.

Tract: Pour un sursaut national et citoyen

Tract: Pour un sursaut national et citoyen

Télécharger (PDF, 528KB)

POUR UN SURSAUT NATIONAL ET CITOYEN

 

Hollande et Valls refusent de prendre en compte la large défiance qui s’exprime dans tout le pays.

 

Leur politique n’obtient aucun résultat

Leur échec et leur entêtement dans une politique d’austérité, au service du Medef, offrent un pont d’or à Nicolas Sarkozy, l’ancien président des riches. Mais si François Hollande est tant décrié, c’est parce que les citoyens se rendent compte qu’il n’a pas rompu avec la politique engagée par son prédécesseur, responsable de la dégradation des conditions de vie du pays et de la défiguration de notre République.

Les causes de l’échec du gouvernement sont connues

Une austérité draconienne, une dépression de la demande par la baisse des salaires, des cadeaux accrus pour la finance. Valls veut amplifier cette politique, l’échec est programmé d’avance.

La France peut gravement dévisser

L’autoritarisme et la brutalité comme méthode de gouvernement ne peuvent qu’accélérer cette grave crise politique. Ce gouvernement est incapable de rassembler les Français, la gauche et même les socialistes, pour renouer avec les exigences d’une politique de redressement national. Le danger est aggravé par l’extrême droite qui fait croire à un discours social alors qu’elle est au service de la finance.

 

Notre colère est d’autant plus grande que des solutions et des forces existent pour une autre politique.

 

Écrire une autre histoire pour la France

A plus de 2 ans et demi de la prochaine présidentielle de 2017, on assiste à un véritable cirque médiatique et politique qui vise à verrouiller tout espoir de changement.Ou Hollande, ou Sarkozy, ou Le Pen : ne nous laissons pas enfermer dans le triangle des Bermudes. Il faut bâtir les propositions et le rassemblement de gauche qui peuvent bousculer ce scénario.

Nous avons une autre histoire à raconter, un imaginaire issu du meilleur de ce pays, de ses forces vives qui résistent, des valeurs de la République.

Le temps est venu pour tous ceux qui refusent ce cap d’entrer en action,

Il faut débattre et agir en commun, rassembler la gauche et le peuple pour construire une autre politique. Des fronts larges d’action et de solutions doivent maintenant se constituer partout dans le pays pour la relance sociale, la justice fiscale, la lutte contre les gâchis de la finance, les créations d’emplois utiles aux services publics, au logement, à l’industrie et à la transition écologique, et pour la refondation démocratique de la République.

Super cadeau de noël de B Apparu pour les maternelles de Châlons.

Super cadeau de noël de B Apparu pour les maternelles de Châlons.

CHALONS_20141223_Groupe-page001N’écoutant que son courage la municipalité a annoncé par surprise, vendredi à la fin des cours, juste avant les congés scolaires de Noël que certaines ATSEM changeraient d’école à la rentrée de janvier. Il a été décidé par la mairie de ne plus assurer la présence d’une assistante par classe de maternelle.

C’est la fin de cette règle « une ATSEM par classe » que nous (la municipalité dirigée par le maire communiste Jean Reyssier) avions instaurée au bénéfice des plus petits depuis le début des années 80. L’efficacité et l’utilité de cette mesure d’accompagnement a pourtant fait ses preuves.

Les besoins d’économies engendrés par la baisse des dotations du gouvernement socialiste aux communes, seront payés dès janvier sur le dos des jeunes châlonnais de 2 à 6 ans : l’austérité aux profits des plus riches sera payée par les plus petits : un choix politique qui a l’avantage d’être clair.

Cette réduction d’effectifs et de services municipaux est la première réponse de la mairie UMP à la diminution annoncée du nombre des fonctionnaires d’Etat ou régionaux, au départ des militaires sur Châlons imposée par le Pouvoir.

“Moins plus Moins fait bien Plus” mais plus de difficulté pour Châlons et les Châlonnais.

Si c’est ça le nouveau modèle économique du maire, l’avenir n’est pas beau !

Heureusement, nous en sommes persuadés, les personnels municipaux avec leur syndicat, même pris par surprise ne vont certainement pas se laisser faire dès la rentrée scolaire, avec probablement les familles et les enseignants. Qu’ils soient tous assurés que notre soutien est total. Rendez-vous à la rentrée !

Dominique Vatel
Conseiller municipal de Châlons-en-Champagne
Groupe communiste

Abonnement de soutien au nouveau Marne Actu

Abonnement de soutien au nouveau Marne Actu

Le « nouveau » Marne Actualités a besoin de votre soutien pour son développement. Avec cette nouvelle formule, il s’agit de faire vivre et grandir un journal pour celles et ceux dans notre département qui luttent et sont attachés aux valeurs de la gauche.

Dans l’actuel contexte de crise, où la bataille idéologique fait rage, vous vous donnez avec ce journal un moyen utile pour aider à la mobilisation populaire et unitaire, pour faire front contre les puissances d’argent, la droite et l’extrême droite, et pour obtenir un nouveau cap à gauche, dans un département où les forces conservatrices et réactionnaires sont dominantes. Merci à vous !

webSupplément
Cliquer pour agrandir
Abonnement de soutien au nouveau Marne Actu

Abonnement de soutien au nouveau Marne Actu

Le « nouveau » Marne Actualités a besoin de votre soutien pour son développement. Avec cette nouvelle formule, il s’agit de faire vivre et grandir un journal pour celles et ceux dans notre département qui luttent et sont attachés aux valeurs de la gauche.

Dans l’actuel contexte de crise, où la bataille idéologique fait rage, vous vous donnez avec ce journal un moyen utile pour aider à la mobilisation populaire et unitaire, pour faire front contre les puissances d’argent, la droite et l’extrême droite, et pour obtenir un nouveau cap à gauche, dans un département où les forces conservatrices et réactionnaires sont dominantes. Merci à vous !

webSupplément
Cliquer pour agrandir
Thème : Overlay par Kaira.