L’écologie au coeur du combat communiste

Les chiffres sont alarmants :

  • Crise de la biodiversité et disparition de vertébrés,
  • Crise de la ressource en eau
  • Crise de la qualité de l’air Crise de la fertilité des sols. Il est temps quitter ce modèle basé sur la loi du profit pour penser à un nouveau modèle de production conjuguant l’impératif écologique à la nécessité de nourrir sainement l’humanité.

L’émission de gaz à effet de serre contribue à un changement climatique global rapide 

Il faut agir :

  • Gratuité des transports en commun urbains qui a beaucoup de mérites :
  • Baisse des émissions de gaz à effet de serre
  • Lutte contre la pollution de l’air … et gain de pouvoir d’achat !
  • Développement du fret ferroviaire, beaucoup plus écologique que le transport routier. Circuits courts agricoles et industriels réduisant les transports.

Face aux logiques financières qui peuvent conduire à de nouveaux pillages et ravages pour l’homme et l’environnement, des convergences apparaissent :

  • Urgence d’un plan européen de sortie des pesticides et du glyphosate, refus des perturbateurs endocriniens et des OGM,
  • Création d’un service public de l’eau,
  • Lutte contre les directives de libéralisation du gaz et de l’électricité. Sortir le secteur énergie de la concurrence et non-cession des barrages hydrauliques au privé,

Relocaliser la production dans le cadre d’une nouvelle stratégie industrielle européenne.

Nous sommes pour un nouveau mode de production et de consommation, libéré de la soumission à la rentabilité financière pour que la France donne l’exemple et reprenne un chemin vertueux pour protéger de manière pérenne notre planète.