Démocratie et citoyenneté en berne !

Quand le président décide de tout, sort le 49-3 ou les ordonnances pour éviter tout débat et que ses députés sont qualifiés de play-mobils,

quand avec autant de voix un parti (PCF) obtient 10 députés pendant qu’un autre (UNR) en obtient 200 (législatives 1958), rien ne va plus !

Cela fait 60 ans que notre démocratie a été assassinée et que, charcutage électoral après charcutage électoral, le peuple ne peut être entendu et se convainc qu’il ne sert à rien de voter.

Rétablir la citoyenneté populaire ne passe donc pas par la coercition mais par l’expérience que le peuple est entendu et écouté.

Pour cela il faut donc la proportionnelle à toutes les élections, et pas seulement une dose (homéopathique ?) ainsi que des innovations permettant l’implication locale de tous dans les décisions prises.

Il faut réduire les pouvoirs du président et restituer aux députés la capacité à mener la politique du pays.

Il faut découpler élections présidentielles et législatives.