Bord de mer rouge de sang ! (+ lettre à Benoist Apparu)

Certains d’entre nous profitent en ce moment des plages de méditerranée. Impossible de regarder l’horizon sans penser aux milliers de réfugiés qui gisent au fond de l’eau et à ceux qui s ‘y noieront CHAQUE jour de nos congés ?

Apres le détournement de l’AQUARIUS en juin, nos édiles réfléchissent à réfléchir à la solution qui ne saurait être que commune aux 27 pays d’Europe. Avant que la fumée blanche ne sorte jamais de ce conclave, les radeaux coulent.

Pour prouver à ces émules de Ponce-Pilate que la solution passe aussi par la somme de petites initiatives, nous proposons que Châlons organise l’accueil de nouveaux réfugiés dès cet été.

Marilyn Homon- Dominique Vatel

Télécharger (PDF, 217KB)