MON TRAIN J’Y TIENS !

La casse du statut cheminot nous amènera-t-elle plus vite à Paris, à Reims ?

Les ordonnances nous éviteront-elles de devoir partir la veille pour aller à une réunion à 10 h à Strasbourg ?

Cela empêchera-il les vieilles voies et locomotives de tomber en panne ? Les distributeurs de billets « déjà privatisés» de ne pas être en carafe ?

Cette attaque contre le transport public ferroviaire va-t-elle faire baisser le prix des billets ?

Tout le monde sait que les réponses sont NON : les libéraux et le roi Macron veulent juste casser du cheminot pour vendre ensuite la SNCF à la découpe aux Véolia, Suez and Co.

Cette nouvelle bataille du rail est celle des cheminots ET des usagers. Additionnons nos forces !

Marilyn HOMON- Dominique VATEL