Une nouvelle députée utile pour Monsanto

IMG_0886La députée « Les Constructifs » de la Marne Lise Manier, qui a été élue avec le soutien du maire de Châlons Benoist Apparu et du 1er Ministre en juin dernier, était passée inaperçue depuis à l’assemblée nationale. Elle a mis fin à cette discrétion il y a quelques jours à l’occasion de sa 1ère question orale au gouvernement. Et la première préoccupation de cette nouvelle députée a été de se faire le relais de la firme Monsanto, géant américain des OGM et des pesticides. Elle est en effet intervenue pour défendre l’usage du glyphosate comme herbicide en reprenant mot pour mot les arguments soufflés par les lobbyistes.
Pourtant ce produit est considéré selon les études scientifiques indépendantes, dont celle du Centre International de Recherche sur le Cancer, comme dangereux et cancérigène. Mais la députée contredit cette analyse en s’appuyant sur d’autres études. Seulement voilà, le journal le Monde du 4 octobre dernier a révélé comment la puissante firme américaine Monsanto a fait paraître ces articles : ils sont écrits par ses employés et ensuite signés par des scientifiques peu scrupuleux, bénéficiant en contrepartie de juteuses rémunérations, pour contrer les informations dénonçant la toxicité du glyphosate.
Une récente étude de l’ONG Générations futures alerte sur la présence de glyphosate dans de nombreux aliments à base de céréales (céréales pour petit-déjeuner, pâtes alimentaires, petits pains secs, biscottes) consommés notamment par les enfants. Mais selon Lise Manier, le glyphosate ne serait « ni plus dangereux que le tabac, ni plus dangereux que l’alcool ! » Irait-elle jusqu’à conseiller à nos petites têtes blondes d’accompagner leur petit-déjeuner aux céréales d’un petit verre de vin et d’une petite cigarette ?
N’oublions pas que le département de la Marne est le 2ème département de France le plus impacté par les pesticides comme l’avait révélé en 2016 le magazine d’enquête Cash Investigation animé par Elise Lucet, intitulé « Menaces chimiques sur nos enfants ». La députée de droite pro-Macron Lise Manier préfère donc défendre les intérêts d’une puissante firme américaine plutôt que notre santé…■