LVMH engrange, Epernay à la diète

CaptureLa captation des richesses est organisée au niveau national et est relayée au niveau local par les valets du capital.
Le patron de LVMH, Bernard Arnault, est en tête du classement des plus riches : il possède 47 milliards d’€. Mais cela ne lui suffit pas. Il en veut toujours plus et compte sur son ami Macron pour appliquer les recettes du MEDEF (syndicat patronal) afin de payer moins d’impôt, faciliter les licenciements, démanteler le code du travail, augmenter les cadences, rogner sur les salaires…

Alors qu’une part des gigantesques richesses du groupe LVMH est puisée dans la région, le maire d’Epernay, Franck Leroy, relaye la diète et organise ou accompagne la casse des services publics : destruction de la piscine découverte, de la cantine centrale, suppression du bibliobus, fermeture du bureau de Poste de la Villa, le tribunal, la sous-préfecture… Le développement et l’accès pour tous aux services publics est possible à Epernay et son agglomération, mais pour cela il faut construire et imposer d’autres choix.