Elections législatives – Déclaration de la Fédération de la Marne du PCF

logo_pcf_fdg_cartouche_rvbNous remercions les 8177 électeurs de notre département qui ont apporté leurs suffrages aux candidats soutenus par le PCF dans la Marne à l’occasion du 1er tour des législatives.

Dans un contexte très difficile, le résultat n’est pas à la hauteur de nos espoirs et de l’investissement important des candidat-e-s et des militant-e-s mobilisés pendant la campagne, de leur ancrage sur le terrain. Mais nous pouvons tout de même souligner que les candidatures de rassemblement présentés par le PCF dans la 3ème et circonscription et la 5ème circonscription voient des résultats en progrès par rapport aux précédentes législatives de 2012.

L’abstention dans le département atteint 52,6%. C’est un record inquiétant pour notre démocratie. Cela témoigne une fois encore d’une 5ème République à bout de souffle. Cette abstention est beaucoup plus importante dans les quartiers populaires, chez les populations qui souffrent au quotidien de l’austérité, du recul des services publics, de la casse sociale.

La gauche dans son ensemble pâtit plus fortement de cette abstention. Dans le département, elle ne réunit que 28 804 voix dans son ensemble, alors que Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon avaient à eux deux rassemblés 58 107 électeurs. Plus de la moitié des électeurs de gauche à la présidentielle dans la Marne ne se sont donc pas déplacés pour voter lors du 1er tour des législatives.

Malgré un premier pas vers le rassemblement nécessaire que nous avons initié avec d’autres, la division des forces de gauche a alimenté cette forte abstention. Nous regrettons sincèrement le refus continu des dirigeants de la France Insoumise à s’engager pour des candidatures unies. Alors que nous avons démontré que nous étions prêts à nous retirer dans un certain nombre de circonscriptions, alors que beaucoup de militant-e-s et de candidat-e-s de part et d’autres souhaitaient cette unité, les dirigeants de la France Insoumise ont toujours refusé tout accord. Aujourd’hui, malheureusement, aucun-e candidat-e de gauche n’est qualifié pour le second tour dans les circonscriptions marnaises.

Par ailleurs, malgré un recul par rapport à la présidentielle, le FN reste à un niveau trop élevé et réussit à être présent au second tour dans 3 circonscriptions sur 5. Nous continuons à refuser toute banalisation de ces candidat-e-s de la haine et de la division, et nous appelons les électeurs à les bloquer dans les urnes dimanche prochain.

Dans les circonscriptions 1 et 2, nous serons confrontés à des duels entre partisans de politiques de droite et libérales. Aucun choix n’est possible entre ces différents artisans de la casse sociale et démocratique, c’est pourquoi nous prônons le vote blanc ou nul dans ces circonscriptions.

Malgré les apparences accentuées par un mode de scrutin très contestable, il y a une gauche qui existe dans ce pays et qui peut rebondir dès dimanche prochain pour faire élire des députés là où c’est encore possible. Ensuite, toute la gauche va devoir se renouveler et faire en sorte que les forces qui la composent travaillent ensemble afin d’ouvrir la voie à une refondation qui permettra de résister aux projets dangereux de la future majorité.

Dans les semaines qui viennent nous travaillerons à des initiatives qui iront dans ce sens.