Battre l’extrême-droite, construire l’unité à gauche

aff_logo_coul_1La qualification pour le second tour du candidat de la finance et de la candidate de l’extrême-droite raciste et xénophobe est inquiétante.

La gauche est malheureusement éliminée, malgré un très bon score et une belle campagne de Jean-Luc Mélenchon. Les communistes marnais ont pleinement contribué à ce résultat prometteur mais souhaitaient approfondir plus encore les convergences à gauche, notamment avec les soutiens de Benoît Hamon. Les résultats du 1er tour en attestent. Il n’y a que 1,72% d’écart entre Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. Le rassemblement aurait certainement permis la qualification au second tour d’une gauche en rupture avec les politiques menées par Hollande, Valls et Macron, et entrainé l’élimination du FN.

Aujourd’hui, le plus urgent est de barrer la route de la Présidence de la République à Le Pen, car nous sommes lucides quant aux graves menaces qui pèseraient alors sur la démocratie, la paix et le vivre-ensemble si elle était élue. Il s’agit d’utiliser le seul bulletin de vote restant malheureusement pour le faire.

Nous continuerons de nous opposer à la politique de régression sociale prônée par Macron et à proposer une alternative à l’austérité.

Le Parti Communiste appelle à la mobilisation le 1er mai et à participer aux manifestations pour le progrès social, la solidarité et la paix entre les peuples à l’appel des organisations syndicales.

Au lendemain du 1er tour, le PCF s’est adressé à l’ensemble des forces de gauche et écologistes de notre département, à la France Insoumise, aux soutiens de Benoît Hamon, à ses partenaires du Front de Gauche, pour travailler ensemble à l’occasion des élections législatives. C’est ce qu’attend une très large majorité d’électeurs de gauche. Il faut rassembler les électeurs sur une base anti-austérité pour des candidatures communes. Ce qui compte maintenant, ce sont des député-e-s de gauche en nombre pour combattre la droite et pour ne pas laisser à l’extrême droite un rôle de pseudo opposant à l’Assemblée nationale.

Dans la Marne, Marine Le Pen est largement en tête devant François Fillon et Emmanuel Macron. La gauche doit se ressaisir. Le PCF est prêt à y travailler avec celles et ceux qui se rendront disponibles pour cela. ■