Le PCF au cœur de la bataille des convergences à gauche

Dans la Marne, le PCF et ses militants ont pris individuellement ou collectivement une série d’initiatives pour travailler à la convergence des forces de la gauche anti-austérité.

Pierre Martinet, maire de Mardeuil, s’est par exemple adressé ouvertement aux candidats Hamon et Mélenchon en annonçant geler son parrainage pour qu’il y ait un débat public entre eux et les forces de gauche, regrettant leur désaccord acté dans le coin d’une table dans un restaurant parisien.

A l’initiative de Cédric Lattuada, des élu·es, responsables et militants du Front de Gauche, d’Europe Ecologie Les Verts, du Parti Socialiste, d’Ensemble et du Parti Communiste Français se sont réunis et ont tenu une initiative publique où ils se sont exprimés pour un travail en commun : « engagé·es pour une transformation sociale et écologique avec Yannick Jadot, Benoit Hamon ou Jean-Luc Melenchon, nous ne nous résignons pas à la situation actuelle de division de la gauche. 6e République, abrogation de la loi travail, transition écologique, services publics, revenu d’autonomie pour les jeunes, lutte contre le racisme, le sexisme et les discriminations… nous sommes d’accord sur l’essentiel. Face à Le Pen, Fillon et Macron, un nouveau pacte majoritaire à gauche est possible pour gagner. »

Un combat pour l’unité sans en rabattre sur l’ambition de transformation sociale, bien au contraire, qui a tout son sens dans un département traditionnellement très dominé par la droite, où le Front National a fortement progressé ces dernières années, et où un certain nombre d’édiles du PS, comme le maire de Vitry-le-François, ont décidé de rejoindre Macron aux côtés de Bayrou et Dutreil. ■