Citoyenneté, témoignage : « M’abstenir n’a pas rendu le monde meilleur »

web_voteDébut septembre, une habitante de Bétheny nous a envoyé une lettre. Elle faisait part de son regret de s’être abstenue pendant près de vingt ans. Je tiens à vous partager cet extrait :

« Je m’appelle Florence, j’ai 44 ans. […] J’ai arrêté de voter à l’âge de 25 ans car les hommes politiques me dégoûtaient. Je me disais « Tous les mêmes ! ». Alors je me suis mise à m’occuper de ma petite famille jusqu’au jour où mon mari a perdu son emploi. C’était déjà dur de vivre avec un petit salaire mais en se limitant on y arrivait, alors que là ça devenait la galère. […]
J’ai trouvé un petit job assez rapidement et j’ai fait connaissance avec un collègue qui a su me conseiller pour trouver un HLM. […] Il a été étonné lorsqu’il a appris que je ne votais pas. Il m’a donc expliqué que m’abstenir n’a pas rendu le monde meilleur.
Il m’a fait comprendre que le pouvoir n’est pas détenu par le président mais par le peuple. Il m’a expliqué à quoi servait un député et qu’il ne devrait pas servir les intérêts du capital mais ceux des citoyens.
Je pensais qu’il fallait être politicienne pour siéger à l’Assemblée Nationale mais non, il m’a bien dit qu’il y avait déjà eu des députés ouvriers, profs, etc… grâce au PCF. Il m’a convaincue que s’il y avait eu plus d’élus communistes en 2012, Hollande n’aurait pas pu faire cette politique qui nous désespère. […]
Aujourd’hui on a retrouvé un logement, du travail, de l’espoir, on donne du temps dans une association pour aider les gens car on ne peut pas attendre sans rien faire avant les élections. Nous voterons en 2017, pour un président mais surtout pour un député favorable au peuple ! »

Si vous voulez nous envoyer vos témoignages adressez-les nous à :
PCF Section de Reims, 25 rue des Poissonnniers, 51100 REIMS.