Accueillons plus de réfugiés à Châlons !

©James Keogh/Wostok Press/Maxppp Camp de Bab Al Salama a la frontiere turco-syrienne Le 10/02/2013 De nombreuses familles syriennes se sont installees au camp de Bab Al Salama a la frontiere turco-syrienne pour echapper aux bombardements et combats entre l Armee Libre Syrienne et les troupes loyalistes au President Bashar Al Assad. Cree 7 mois plus tot le camp a vu sa population augmentee de 1200 a 12000 personnes et dans des conditions tres difficiles que l hivers n arrange pas. Chaque jour 30 familles se presentent aus portes du camp. A ce rythme, le camp arrivera a saturation dans les 3 prochains mois. Many Families flee the bombings and the fightings to move in Bab Al Salama camp near the trukish border. In just 7 months since its creation the estimat popalution has grow from 1200 souls to 12000 living in very hard conditions. Each day at least 30 families arrive at the camp s door. At this rate the camp will be overpopulate in just three months.

Vous avez entendu les propos d’une inhumanité glaçante tenus par quelques irresponsables politiques devenus hystériques à l’annonce de l’accueil dans leur ville ou région de quelques enfants, de quelques femmes ou hommes qui ont dû se sauver de chez eux en abandonnant tout pour ne pas mourir. C’est à vomir !

Nous proposons, pour notre part, que Châlons fasse preuve de solidarité avec ces familles poussées à l’exode le temps de ces guerres.

Nous devons nous porter candidats pour recevoir, le temps qu’il leur faudra, un bon nombre de ces réfugiés qui s’entassent dans les bidonvilles français.

Châlons peut être exemplaire en se portant volontaire pour accueillir plusieurs dizaines de ces enfants femmes et hommes.

Nous en avons fait la demande au maire et nous la renouvellerons au conseil d’octobre.

Marilyn Homon – Dominique Vatel