Assemblée citoyenne à Reims « L’émancipation humaine en tête »

educationIl y a quelques jours, le Rectorat a annoncé l’intention du gouvernement de supprimer 341 postes en septembre prochain dans l’Académie de Reims. C’est une nouvelle saignée. Une absurdité basée sur une logique comptable et de courte vue. Les conséquences sont connues : augmentation du nombre d’élèves par classe, impact sur la réussite, baisse de la scolarisation des petits. Dans la Marne, le nombre d’enfants de 2 ans scolarisés en maternelle a été divisé par 3 en 10 ans. Quel gâchis !

Lors de ses vœux au monde éducatif, le candidat Sarkozy a dévoilé son programme pour l’école. Il est dans la droite ligne des réformes mises en œuvre par le président… Les mesures proposées sont autant de nouvelles étapes dans la construction d’une école inégalitaire, où les élèves sont triés et sélectionnés dès le plus jeune âge, où les établissements et les personnels sont en concurrence les uns avec les autres et qui offre un accès au savoir différencié selon l’origine géographique et sociale des enfants.

Concernant l’école comme sur d’autres dossiers, il faudra non seulement stopper ces politiques destructrices, mais aussi impulser des changements profonds et ambitieux. Le PCF, avec ses partenaires du Front de Gauche, veut construire l’école de l’égalité qui offrira à tous un accès égal aux savoirs, sur tout le territoire. Pour cela, un service public national est nécessaire, avec des personnels en nombre suffisant, formés et sous statut de la fonction publique d’État.

Cela nécessite des moyens. Il faudra pour cela rompre avec les diktats des marchés financiers, avec la politique d’austérité imposée par l’Union européenne et avec le pacte euro+. Il faudra reprendre le pouvoir sur notre argent, en créant un pôle public bancaire et en donnant un nouveau rôle à la BCE. Dans la situation de crise que nous vivons, c’est la seule politique responsable, parce que c’est la seule politique qui ne sacrifie pas l’avenir pour ménager les intérêts d’une minorité.

Répondant à l’invitation de Cédric Lattuada, candidat du Front de Gauche aux élections législatives dans la 1ère circonscription de la Marne, Gérard Aschieri, syndicaliste enseignant, membre du conseil national de campagne du Front de Gauche participera à l’assemblée citoyenne du jeudi 26 janvier prochain où toutes ces questions seront débattues.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *