Succès populaire pour les assemblées citoyennes du Front de Gauche

fdgL’envie de politique et le rassemblement. Les premières assemblées citoyennes du Front de Gauche dans la Marne ont démontré qu’une dynamique est lancée. Elle va grandir dans les prochains jours avec la tenue de nouvelles assemblées citoyennes, notamment à Reims à l’initiative de Cédric Lattuada le 26 janvier prochain, salle Saint-Thierry sur le thème de l’école, avec la participation du syndicaliste Gérard Aschieri, ou encore le 6 février 2012 à Epernay à l’initiative de Jean-Pierre Langlet, salle Odile Kopp, sur les questions de l’emploi, avec la participation de Nicole Borvo, présidente du groupe communiste au Sénat.

Les premières assemblées citoyennes du Front de Gauche dans le département se sont tenues les 1er et 8 décembre, à Reims et à Châlons. Ce sont environ 200 personnes qui y ont participé. Animées notamment par les candidats du front de gauche aux législatives, ces assemblées qui se tiennent dans chacune des circonscriptions permettent de mettre en débat les propositions portées par le Front de Gauche dans son programme « l’Humain d’abord ». Elles sont des lieux d’initiatives citoyennes pour agir et engager une dynamique populaire pour battre Nicolas Sarkozy et réussir à gauche.

A Reims, avec Francis Wurtz, les participants ont échangé autour des questions européennes et de la très grave crise politique qui traverse l’Union. Pour le député européen honoraire, trois exigences fondamentales sont exprimées, qui reviennent dans tous les pays de l’Europe  : le refus de la régression sociale, la volonté d’être libérés de la soumission aux marchés financiers, la soif de démocratie. « Il faut faire converger le maximum de forces en Europe autour de ces exigences. En France, nous pouvons nous appuyer sur la mémoire collective de la bataille pour le référendum sur le traité constitutionnel européen. On trouve, dans le programme du Front de gauche, la proposition d’organiser des états généraux de la refondation européenne. Seraient conviés toutes les organisations syndicales, tous les mouvements associatifs qui le souhaitent et qui s’exprimeraient sur ce qu’ils ne veulent plus, et ce qu’ils souhaitent. Cela peut ouvrir une brèche, favoriser l’implication citoyenne, changer le rapport de forces. »

A Châlons, avec Patrice Bessac, porte-parole du PCF, la salle de Malte était comble, où l’on a pu assisté à un débat riche, vivant sur le partage des richesses et les services publics. De nombreux syndicalistes, militants associatifs, jeunes salariés avaient répondu présent à l’invitation de Dominique Vatel, candidat du Front de Gauche aux législatives dans la 4ème circonscription de la Marne. Ils ont pu partagé leur analyse et leurs expériences de grandes campagnes récentes, couronnées de succès, à l’instar de la ferveur du débat sur le traité constitutionnel européen et le référendum en 2005, ou encore la votation citoyenne contre la privatisation de la Poste. Ainsi, comme l’a souligné Patrice Bessac, « la question qui doit nous obséder est de savoir comment sortir d’une situation où les idées de combat contre le capitalisme financier sont culturellement ultra-présentes en France mais minoritaires au plan politique. Nous sommes des millions à penser la même chose sur l’essentiel et ces millions sont dispersés. Là est la raison d’être du Front de gauche : permettre le passage des idées à la mobilisation politique… »

Lors de cette assemblée citoyenne, les participants ont évoqué la situation des salariés de Mc Cain à Matougues alors en grève depuis 12 jours. Spontanément, ils ont organisé une collecte au nom de la solidarité avec les salariés en lutte qui a permis de récolter 230€. Une délégation d’une quinzaine de personnes s’est rendue le lendemain matin sur le piquet de grève pour remettre l’enveloppe aux salariés. Ces salariés, revendiquaient une augmentation de salaires. Après 2 semaines de mobilisation, ils ont notamment obtenu + 4,7 % pour ceux qui gagnent moins de 1500 euros. Comme quoi, la lutte paie…

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *