Les candidats du Front de Gauche aux législatives

candidats_fdg_51Dans la Marne, la droite truste l’ensemble des sièges de députés depuis 1993. Profitant de l’effet Sarkozy, la droite avait, pour la 4ème fois consécutive, réalisé en 2007 un carton plein, avec notamment deux députés, Philippe Martin et Charles de Courson, élus dès le 1er tour.

Depuis, les électeurs ont fait leur expérience. On leur avait dit qu’en travaillant plus, ils gagneraient plus. C’est le chômage et la misère qu’ils connaissent aujourd’hui. A cet égard, les députés locaux n’ont pas brillé par leur originalité puisqu’ils ils ont voté sans état d’âme tous les mauvais coups du gouvernement. Il y en a même un qui a été promu, en fidèle sarkozyste, au gouvernement, puisque Benoist Apparu est devenu secrétaire d’Etat au logement, et est entré dans les pas de Christine Boutin pour faire une politique de casse du logement social.

D’où un fort désenchantement dans l’électorat. Cela s’est vérifié aux cantonales où la droite a laissé quelques plumes, souvent au profit du FN qui, dans certains cantons, flirte avec les 30 %. A cela, s’ajoutent aujourd’hui des divisions dans la majorité. Les dernières sénatoriales ont confirmé cette tendance, où la droite était apparue divisée, et où le président du conseil général UMP, Savary, a été mis en difficulté.

Dans ces conditions, dans un département qui souffre terriblement des choix de la droite, et qui subit des difficultés encore plus fortes en matière de chômage, de salaires, d’inégalités, par rapport à la tendance générale du pays, le PCF veut contribuer à la construction d’une majorité politique et de son projet. Or, sans le Front de gauche, il ne peut y avoir de majorité à gauche. Les candidats du front de gauche aux législatives vont donc batailler afin qu’émerge une majorité de gauche au parlement permettant de former un gouvernement de transformation sociale, écologique et démocratique qui prendra immédiatement les mesures de ruptures concrètes avec le libéralisme dont notre pays a besoin.

La désignation des candidats titulaires dans la Marne s’est faite assez tôt pour pouvoir mener le plus efficacement possible une campagne citoyenne, l’objectif étant de permettre aux électeurs de s’emparer de l’enjeu des deux élections et des contenus programmatiques. Celle-ci s’est faite sur la base de l’accord national entre les formations politiques du Front de Gauche, qui réserve ainsi les 1ère, 3ème, 4ème et 5ème circonscriptions à des candidatures présentées par le PCF et la 2ème à une candidature présentée par le PG.

Renouvellement, candidatures issues du mouvement social, responsables, élus, ont été les axes qui ont conduit à ces désignations. Ces candidat-e-s animeront dans leur circonscription une campagne présidentielle et législative citoyenne et populaire, en travaillant dans un premier temps à porter la candidature de Jean-Luc Mélenchon le plus haut possible, et ensuite à créer la surprise avec des scores importants aux législatives, à l’image des dernières cantonales où le PCF et le front de gauche avaient fait des scores très encourageants dans la Marne, passant d’une moyenne de 5 % en 2004 à près de 9 % en 2011, ou encore des sénatoriales où Jean-Marie Vivenot et Francine Girard, candidats présentés par le PCF avaient obtenu 18,7 %.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *